Défendez le droit d'asile !

La Malédiction venait de l'Intérieur

Il nous faut avouer que les ministres chargés de l'asile issus de la législature précédente, on ne les aimait pas beaucoup.

Mais depuis le changement de tutelle et le retrait de l'OFPRA des attributions des Affaires étrangères en 2007, force est de constater que le sort semble s'acharner sur ces personnalités de la République :

Brice HORTEFEUX, premier ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale entre 2007 et 2009, puis ministre de l'Intérieur de 2009 à 2011... condamné en correctionnelle à 5000 euros d'amende pour avoir menacé l'avocat des victimes de l'affaire Karachi ;


Eric BESSON, dernier ministre de l'Immigration de janvier 2009 à novembre 2010 avant la disparition de ce ministère... l'entourage présidentiel disait de lui qu'il "ne fait plus rien" à son nouveau  poste à l'Industrie, et qu'il comptait se retirer de la politique pour se consacrer au foot (Le Monde du 7/12/2011).

Nous ne ferons que frôler l'évocation des multiples tergiversations financières de Claude GUÉANT, ministre de l'Intérieur et de l'Immigration de novembre 2010 à mai 2012, puisque la Justice ne s'est pas encore prononcée – on parle cependant de confortables primes mensuelles en cash de 10 000 euros, soit exactement 30,3 fois le montant de l'ATA généreusement versée à un demandeur d'asile, et une perquisition aurait trouvé 500 000 euros sur son compte, versés dit-on par un certain KADHAFI…

Il ne nous reste qu'à souhaiter un peu plus de chance au présent et aux futurs locataires de la Place Beauvau, avant d'appeler à nouveau à un retour de l'OFPRA sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères !

Vous êtes ici : Accueil Actualités Humeur et réflexions La Malédiction venait de l'Intérieur