Défendez le droit d'asile !

Les habitants du squat du Village Olympique dans l'attente

La trentaine d'habitants de la tour du CROUS au Village Olympique – essentiellement des demandeurs d'asile et des réfugiés somaliens, érythréens et soudanais – s'est vu accorder un délai jusqu'au 12 avril par le juge d'exécution pour quitter le bâtiment squatté.

D'autres recours sont en attente d'audience. Une expulsion conduirait à une reprise de l'errance, alors que les situations administratives des habitants se dénouent petit à petit grâce à la stabilité offerte par le squat et ses soutiens, et par le suivi administratif de l'ADA. Nous espérons que l’État saura enfin faire preuve de compréhension.

Un article sur la vie à l'intérieur du squat.

Le dispositif d'hébergement hivernal a-t-il une fin ?

Au cours de l'hiver 2012-2013, le dispositif d'hébergement hivernal a fini par accueillir 850 personnes selon diverses formules (hébergement demandeurs d'asile à la Relève, gymnases, mise à disposition de locaux...).

Et, contrairement au printemps 2012 où la fermeture du dispositif pouvait se faire en donnant tout simplement un tour de clé, cette année la circulaire du 26 août 2012 sur le démantèlement des campements illégaux s'applique, et impose aux préfectures une continuité de l'hébergement.

Un casse-tête qui garantit un maintien dans l'hébergement des personnes déjà accueillies, mais qui de fait interdit toute nouvelle entrée dans l'hébergement d'urgence.

Mort de Stéphane Hessel

Parce qu'on peut être né allemand, et choisir la résistance française,
Parce qu'on peut être né juif et défendre les droits des Palestiniens,
Parce qu'on peut devenir âgé mais continuer à faire le choix de la révolte et de la jeunesse,
Parce qu'enfin, à chaque minute de son existence, il aura prouvé que la vie est plus complexe que le manichéisme crétin des extrémistes de tout poil...
salut l'artiste, on n'oubliera pas de s'indigner.

Un nouveau dispositif de pré-accueil des demandeurs d'asile en Isère

Cela faisait plus de deux années que la préfecture d'Isère gérait l'accueil des demandeurs d'asile de la manière la plus brutale qui soit : l'impossibilité physique d'accéder au guichet de l'asile et l'imposition d'un numerus clausus du nombre de primo-arrivants accueillis chaque jour au service.

C'est la partie la plus visible de l'iceberg à laquelle s'ajoute la partie immergée  : pour les demandeurs d'asile de la Savoie, de la Haute-Savoie et de la Drôme, les délais s'étirent entre 3 et 9 mois !

Cette attente, que seul le Conseil d’État a pu considérer « raisonnable », résultait de plusieurs facteurs :

  • La « régionalisation » : initiée en 2009, elle a fait de la préfecture de l'Isère un passage obligé pour tous les demandeurs d'asile de 4 départements (Isère, Savoie, Haute Savoie et Drôme) dans un contexte de réduction du nombre de fonctionnaires,
  • la tutelle du Ministère de l'Intérieur sur tout ce qui touche l'asile et les nouvelles prérogatives des préfectures,
  • la suspicion généralisée envers les demandeurs d'asile et la politique assumée de « dissuasion » des « faux demandeurs d'asile », toujours scrupuleusement observée dans le département.

Depuis les élections présidentielles de mai 2012, l'ADA attendait toujours le changement...

Il a donc fallu plus de 4 mois d'effort à une équipe de bénévoles aguerrie et sérieusement motivée. Présence aux côtés des demandeurs dans la file d'attente, ténacité dans l'accompagnement au contentieux et dans la construction de statistiques fiables... la rédaction d'un rapport inter-associatif et des relais dans la presse locale et de la part de certains élus locaux pour arriver à changer les choses.

Lire la suite...

Asile, où va-t-on ?

Depuis septembre 2012, des militants bénévoles de l'ADA et d'autres associations de Grenoble assurent une présence devant la préfecture de l'Isère. Chaque matin, à l'ouverture du portail de notre administration, ils voient que des personnes, venues demander notre protection, ne peuvent accéder au bureau Asile pour entamer les démarches administratives.

Le site http://asile.ouvaton.org regroupe des témoignages et des photos de cette situation intolérable.

Vous êtes ici : Accueil Actualités Humeur et réflexions